Comment prendre soin d’une chienne en gestation ?

Chienne en gestation : Alimentation et soins

Lorsque la gestation de votre chienne est confirmée, prodiguez-lui quelques soins dont elle a besoin. Cette période est synonyme de grand changement pour elle. Bien qu’elle puisse gérer la situation elle-même, un accompagnement de votre part contribue à lui offrir les meilleures conditions : Alimentation, confort, surveillance et suivi médical…

  • L’alimentation recommandée pour une chienne gestante 

L’alimentation d’une chienne gestante est très importante pour couvrir les besoins nutritionnels de la mère et de sa portée. Son régime alimentaire doit être modifié, car elle a besoin de nutriments supplémentaires. C’est pourquoi, Franklin Pet Food a mis au point une gamme d’alimentation répondant à ce besoin particulier : Des croquettes riches en protéines, en acides gras essentiels, en vitamines et en calcium. Ces éléments garantissent la santé de la future mère et le bon développement des chiots.

Pour rappel, les besoins nutritionnels du chien varient en fonction de sa race, de son âge et de son poids. Il faut aussi prendre en compte de l’état de l’animal (stérilisation, vieillesse…) et des maladies auxquelles il est exposé. Pour la chienne gestante, la nourriture adéquate se rapproche des aliments pour chiots. 

Si d’habitude, vous nourrissez votre chienne deux fois par jour, lors de la gestation, fractionnez ses repas. Autrement dit, offrez-lui la même quantité de rations journalières, mais en le divisant ou 3 ou 4 repas par jour. Cela lui permet d’avoir une bonne digestion, malgré la compression de son estomac. Mettez continuellement un bol d’eau à sa disposition. 

  • Les signes annonciateurs de la gestation chez la chienne 

Certains signes peuvent indiquer que votre chienne attend des bébés. Le premier signe est l’augmentation de la taille des mamelons qui apparaît environ 30 jours après l’accouplement. Ces gonflements sont dus aux afflux de sang qui colorent également les mamelons en rouge foncé. 

La chienne prend du poids et son ventre grossit. Toutes ces transformations physiques sont visibles entre la 6e et la 7e semaine de la gestation. De la gestation jusqu’à la mise bas, le poids de l’animal peut augmenter jusqu’à 55% de sa masse corporelle normale. 

La chienne peut aussi adopter des comportements inhabituels en devenant soudainement très câline et affectueuse, ou au contraire, très irritable et cherchant l’isolement. Elle peut perdre l’appétit, d’où l’importance de la nourrir uniquement avec un aliment pour chien de qualité. 

Peu de temps avant la mise bas, vous remarquez que votre animal gratte le sol ou déchiquette des objets. C’est son instinct de nidification qui prend le dessus. Autrement dit, elle cherche à créer un nid pour accueillir ses petits. Elle commence aussi à s’agiter partout. 

  • Le suivi médical de la chienne en gestation

Dès l’apparition des signes extérieurs de gestation, emmenez votre chienne chez le vétérinaire pour établir un diagnostic précis. Pour confirmer ou non la présence des chiots, le vétérinaire peut utiliser différentes méthodes. Il s’agit de l’échographie, détection de relaxine par analyse sérologique, écoute des battements de cœurs des chiots à l’aide d’un stéthoscope. Après cela, le vétérinaire peut dire le nombre exact de la semaine de gestation de votre toutou. 

À l’arrivée de la 6e semaine, pensez à vermifuger l’animal. Il faut éliminer les parasites de la mère pour éviter qu’elles ne se transmettent aux chiots durant la gestation. Utilisez uniquement le vermifuge prescrit par le vétérinaire. 

Vous retournez chez le vétérinaire pendant la 7e semaine pour qu’il effectue une radiographie de l’abdomen de votre chienne. Cet examen permet de déterminer la taille et le nombre des chiots. Cela permet entre autres de déterminer si ces derniers peuvent naître par voie naturelle. 

À l’approche de la 8e semaine, vous pouvez commencer à préparer l’accueil des chiots. Préparez la caisse de mise bas adaptée : Sa diagonale doit mesurer 2 fois la longueur de la chienne. Installez-la dans une pièce à l’abri des bruits et de courants d’air. Il est préférable que cette caisse soit installée dans une pièce chauffée et isolée du passage des membres de la famille.  

  • Le soin à prodiguer à la chienne en gestation 

Votre rôle consiste à assurer la bonne santé de la chienne gestante et à lui procurer un cadre de vie confortable. Offrez-lui des croquettes pour chien contenant davantage de vitamines et de minéraux. Vous pouvez même lui fournir des croquettes pour chiot, car celles-ci sont plus riches en micronutriments. 

Évitez les situations qui peuvent créer du stress chez votre chienne gestante. N’accueillez pas un autre animal domestique à la maison, par exemple. La rencontre avec d’autres chiens est également à éviter. Limitez les activités qui peuvent fatiguer la chienne. Par contre, emmenez-la prendre l’air tous les jours sur une distance plus courte que d’habitude. 

  • L’éventualité d’une césarienne

Si la radiographie et les différents examens mettent en évidence l’impossibilité d’une mise bas par voies naturelles, le vétérinaire planifie une césarienne. Cette opération a pour but de ne pas mettre en danger la chienne et ses chiots dans la mesure du possible. 

La césarienne peut être mise en place en cas de : Fœtus trop gros, signes de mort fœtale, ancienne fracture du bassin de la mère, présence d’une hypoplasie vaginale, etc…

Désormais, vous savez tout ce qu’il faut faire si votre chienne est en gestation. Il faut noter qu’à chaque changement d’état, le chien mérite des soins spécifiques. 

 

Facebook Twitter Linkedin Mail
Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Publicités

Vous aimerez aussi...