Mieux gérer son stress avec la respiration !

Gestion du stress : La respiration !

Le stress est le mal du siècle et ce n’est pas la crise actuelle, sanitaire notamment, qui va arranger les choses. D’où l’importance d’apprendre à bien gérer votre stress avant qu’il ne vous gère.

Pour ce faire, il existe de nombreuses techniques et le plus difficile est de trouver celle qui va véritablement vous aider.

Idéalement, elle doit être :

  • aussi simple qu’efficace,
  • facile à apprendre et à utiliser.

C’est exactement ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article. Mais juste avant faisons un petit détour sur la définition du stress pour mieux le comprendre et ainsi mieux le gérer.

Devons-nous avoir peur du stress ?

Avant de présenter la technique respiratoire qui va sans doute révolutionner votre manière de gérer votre stress et vos émotions, comprenez bien ceci :

« Le stress est une réaction normale de l’organisme visant à vous protéger d’une pression venant de l’extérieur ».

Oui, vous avez bien lu : vous protéger !

Nous pensons tous que le stress est négatif et destructeur, alors qu’en fait il est précieux, puisqu’il permet à l’organisme de s’adapter en déclenchant différentes réponses à la fois hormonales et nerveuses. C’est lui qui vous donne la force de réaliser des efforts importants pour finaliser un travail en urgence ou qui vous pousse à sortir de la trajectoire d’une voiture dangereusement rapide. Le stress n’est donc pas mauvais, puisqu’il vous aide dans les moments difficiles, voire dangereux.

Par contre, c’est le stress répété qui risque, à la longue, de causer des dégâts importants sur votre santé physique et psychique. Le risque ultime étant de plonger dans le burn-out ou la dépression nerveuse.

D’où l’intérêt d’apprendre à mieux le gérer pour le garder comme allié et non en être la victime. Dans une formation en gestion du stress, on vous apprend à :

  • faire l’inventaire des sources de votre stress (connaître la cause permet toujours d’agir plus efficacement, soit à la racine du problème),
  • mettre en place un plan d’action anti-stress, passant notamment pour une meilleure hygiène de vie,
  • utiliser des techniques venant notamment de la relaxation.

L’une de ces techniques essentielles est la respiration, dont voici sans doute la plus efficace.

L’intérêt d’une respiration efficace

La respiration bien réalisée a plusieurs avantages, comme :

  • de nettoyer en profondeur l’organisme en éliminant les déchets (en premier lieu le gaz carbonique, mais pas seulement),
  • d’apporter de l’oxygène, donc de l’énergie
  • de se relaxer, donc de mieux gérer son stress et ses émotions.

Bien sûr, nous pensons tous savoir comment bien respirer. Mais une simple astuce peut tout changer et nous vous invitons ici à essayer la technique suivante en la pratiquant quotidiennement pendant quelques jours au moins. Cela vous permettra d’accéder à ses nombreux bienfaits et vous allez vite ressentir comme un besoin incompressible de l’utiliser.

Cette technique peut donc s’utiliser quotidiennement, un peu comme on se brosse les dents, par hygiène personnelle, à titre préventif. Ou bien, on peut l’utiliser aussi à titre curatif, par exemple lorsque l’on sent une montée de stress ou une forte émotion, avec pour objectif de faire rapidement baisser la pression intérieure.

Comment faire ?

Dans cette vidéo (avec sous-titrage pour nos amis sourds et malentendants), vous allez découvrir le protocole que nous résumons ici :

  • 1. Installez-vous confortablement sur une chaise en vous assurant d’avoir le dos droit, ce qui est bien plus facile pour respirer correctement, donc efficacement.
  • 2. Placez vos mains de la manière suivante : la paume de l’une sur le ventre et le dos de l’autre (pour plus de confort au niveau de l’épaule) dans le bas du dos. L’idée étant ici de s’assurer que c’est bien le ventre qui bouge à l’inspire comme à l’expire.
  • 3. Gonflez le ventre à l’inspiration en vous assurant, grâce à la main, que le dos reste bien droit.
  • 4. Dégonflez le ventre à l’expiration en vous aidant de la main en place pour pousser gentiment en direction de la colonne vertébrale, comme pour mieux vider l’air d’un ballon (cette action sollicite le diaphragme vidant l’air des poumons).
  • 5. Pratiquez ainsi, sans forcer, pendant quelques minutes, en prolongeant le plus possible l’expire, car c’est surtout pendant l’expiration que vous vous détendez.
  • 6. Puis, continuez cette pratique, mais sans les mains qui viennent alors se poser délicatement sur le dessus de vos cuisses.

C’est la version sans les mains que vous allez pouvoir utiliser lorsque vous sentez un coup de stress, car elle est beaucoup plus discrète (qu’avec les mains). Cela est important, puisque souvent le stress arrive en présence d’autres personnes, qui pourraient alors trouver étrange de vous voir réaliser cette technique respiratoire… Mais pour cela, vous devez vous entraîner afin de bien la maîtriser grâce au placement des mains. Avec l’entraînement, cette respiration deviendra naturelle et agira d’elle-même lorsque le besoin s’en fera ressentir. Exactement comme le ventilateur du radiateur de votre voiture qui se met en route tout seul pour éviter la surchauffe du moteur.

Alors bonne pratique, régulière c’est primordial, et n’hésitez pas à partager cette technique avec les personnes de votre entourage. Même si vous pensez qu’elles gèrent parfaitement bien leur stress, car d’après les professionnels de la gestion du stress ce n’est souvent pas le cas.

Facebook Twitter Linkedin Mail
Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Publicités

Vous aimerez aussi...