Les étapes pour devenir freelance

Quelles sont les étapes à suivre pour devenir freelance ?

Le statut de freelance est de plus en plus apprécié. Les salariés désireux de s’affranchir des règles hiérarchiques, les chômeurs et les étudiants constituent les nouveaux profils des freelances. Des millions de personnes souhaitent s’y lancer. Il est toutefois utile de rappeler que malgré les nombreux avantages du freelancing, ce secteur demande réflexion et organisation. Si vous pensez à travailler en indépendant, découvrez ci-dessous toutes les étapes pour devenir freelance. 

  • Bien réfléchir en amont avant de se lancer en freelance

Avant de plonger dans votre première mission freelance informatique, vous devez d’abord comprendre l’univers du freelancing. Certes, les demandes de clients concernant les métiers de l’IT sont nombreuses. Cependant, les missions sont souvent complexes et requièrent énormément de rigueur ainsi qu’une bonne organisation. 

Être travailleur indépendant signifie prendre en charge toutes les responsabilités impactant sur la réussite de son activité. Il faut être méthodique et sérieux, car le lien de subordination, comme avec le salariat, n’existe pas. Le Freelance s’engage à accomplir pleinement sa mission, quelles que soient ses contraintes. 

Tout le monde peut devenir freelance, quel que soit son domaine d’activité. Les métiers de l’IT restent néanmoins les plus sollicités. Avant de se lancer dans le freelancing, il importe alors de s’assurer que l’on dispose des compétences requises. Vous souhaitez devenir freelance développeur ? Vous vous devez de savoir programmer et de maîtriser le codage de sites web. Vous pensez à devenir web designer freelance ? Veillez d’abord à détenir les compétences nécessaires en graphisme et dans la maîtrise des logiciels de création graphique. 

Avant de se lancer en freelance, il est également primordial de se référer sur ses réelles motivations. Parmi les avantages du freelancing, on cite souvent la liberté, la flexibilité et l’équilibre entre le côté professionnel et personnel. Toutefois, dans la pratique, on peut facilement être dépassé par les évènements et ne plus pouvoir les maîtriser. Ce qui peut être un frein à la réussite de l’activité freelance. Aussi, avant de s’engager dans la voie du travail autonome, il est essentiel d’être certain de le vouloir réellement. Ce qui suppose de trouver tous les moyens pour honorer ses engagements envers ses employeurs à distance. 

  • Travailler dans la légalité même en étant freelance

Devenir freelance, c’est toujours travailler dans la légalité. Même s’il n’y a pas de statut juridique et de définition légale précis, l’activité du freelance doit être régie par une structure juridique. En effet, la soumission de factures impose cette réglementation. La création d’entreprise n’est pas obligatoire, mais recommandée. Elle permet de mieux régulariser les activités du freelance.

Pour ce faire, plusieurs structures juridiques sont disponibles. Le freelance a le choix entre : 

  • Le portage salarial ;
  • La société SASU ou EURL ;
  • Le statut EIRL ;
  • Le régime auto-entrepreneur.

Chaque structure juridique dispose de ses propres avantages et inconvénients. Il est conseillé de se renseigner au préalable avant d’en choisir une. Pour la gestion administrative, il est aussi possible de se faire accompagner par des experts.

  • S’inscrire sur une plateforme freelance pour trouver une mission

La raison de l’existence du Freelance repose entièrement sur les contrats qu’il trouve. Sans contrats, il ne perçoit pas de revenus. Aussi, la recherche d’une mission reste la priorité. Pour y arriver, l’inscription à une plateforme freelance reste le meilleur moyen. Le Freelance y gagne de la visibilité, et est mis en relation avec les potentiels acheteurs de compétences IT. 

Ces plateformes dédiées au travail en freelance constituent la première étape pour devenir un freelance actif. La première mission est souvent trouvée sur ces sites de mise en relation. Les acheteurs de compétences s’y rendent en priorité pour trouver le talent qu’il convoite pour leurs projets informatiques et digitaux. De même, la présence du Freelance sur ces plateformes est indispensable. 

Plusieurs types de plateformes freelances existent aujourd’hui. Les Freelances disposent d’un large choix pour trouver celle qu’il juge adaptée à leurs attentes. Certaines d’entre elles se spécialisent dans les métiers IT comme le consultant informatique, le développeur, le web designer, etc… D’autres sont des plateformes généralisées incluant des métiers tels que celui de rédacteur site web, de juriste, de comptable, etc… Le Freelance est libre de choisir sa plateforme. Il peut également s’inscrire sur plusieurs d’entre elles pour augmenter ses chances de décrocher une mission. 

Il faut juste savoir que les plateformes freelances se différencient souvent au niveau de leur part de commission. Généralement, l’inscription est gratuite pour le Freelance, mais des pourcentages sur les contrats réalisés sont perçus. Et c’est ce pourcentage qui varie d’une plateforme à une autre. Pour certaines, elles sont très élevées, mais la garantie de disposer d’une meilleure visibilité auprès des acheteurs accompagne le prix. Pour garder une certaine pérennité de son activité freelance, ce type de service est à prioriser. 

Vous voulez devenir freelance ? Vous connaissez maintenant toutes les étapes pour le devenir. Avec ces quelques conseils, vous pouvez vous lancer dans votre activité et la réussir. 

Facebook Twitter Linkedin Mail
Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Publicités

Vous aimerez aussi...