jakub kotwica

« Il a été humilié » : Un enfant de 9 ans privé de son titre de champion de roller en raison de sa nationalité

SPORT

Le parcours douloureux d’un jeune champion

La victoire de Jakub Kotwica, un jeune passionné de roller âgé de 9 ans, s’est transformée en un épisode amer ce week-end lors des championnats du Pays de la Loire de roller. Originaire de Paris, mais de nationalité polonaise, Jakub a été privé de son titre de champion régional en raison de son statut d’étranger, selon un rapport d’Ouest-France.

Une victoire sans reconnaissance

C’était un moment de triomphe pour Jakub Kotwica lorsqu’il a franchi la ligne d’arrivée en premier lors de la course de fond dans la catégorie poussins. Sa victoire était incontestable, et il a fièrement gravi les marches du podium sous les applaudissements de la foule et le regard ému de ses parents. Cependant, la joie a été de courte durée. En dépit de sa performance exceptionnelle, son titre de champion régional ne lui a pas été attribué officiellement. Pire encore, le jeune garçon n’a même pas reçu le t-shirt du vainqueur, un symbole qui lui tenait particulièrement à cœur.

Une règlementation fédérale controversée

Né à Paris de parents polonais ayant immigré en France en 2008, Jakub se considère profondément français. Pourtant, la Fédération française de roller lui a refusé son titre en raison de sa nationalité polonaise, se conformant à un règlement qui empêche les étrangers d’être reconnus champions, même s’ils résident en France depuis longtemps. Cette décision a provoqué une onde de choc et de colère chez ses parents. « Nous sommes choqués. Nous n’avons eu aucune explication. Jakub a été humilié. Ça nous fait mal pour lui, il ne s’attendait pas à ça« , ont-ils exprimé avec amertume.

Les rêves d’un jeune sportif

Malgré cette injustice, Jakub ne se laisse pas abattre. Ayant commencé le roller à l’âge de 5 ans, il a participé à plusieurs championnats départementaux et régionaux, accumulant les victoires. « Je me sens français, je suis triste« , a confié le jeune athlète, déterminé à continuer à se battre. Jakub espère participer aux prochains championnats de France qui débuteront le 5 juillet, jour de son dixième anniversaire.

Une situation qui interpelle

L’affaire de Jakub a suscité de nombreuses réactions. Sébastien Modicam, responsable du comité course des Pays de la Loire, présent lors de la compétition, a expliqué avoir reçu une réclamation d’un club local, l’obligeant à appliquer strictement le règlement fédéral. « Malheureusement, je ne peux pas faire autre chose« , a-t-il déclaré, regrettant que le règlement conçu pour les seniors soit appliqué aux enfants. Il a aussi révélé qu’un autre jeune garçon étranger avait subi une humiliation encore plus grande, voyant son t-shirt de vainqueur retiré après l’avoir reçu.

Vers un changement nécessaire

L’histoire de Jakub Kotwica met en lumière les limites et les incohérences de certaines réglementations sportives qui pénalisent injustement les jeunes athlètes étrangers. Alors que le sport devrait être un vecteur d’inclusion et de dépassement de soi, ces règles viennent rappeler que des barrières arbitraires subsistent. Il est peut-être temps pour la Fédération française de roller de revoir ses règlements pour permettre à tous les enfants, indépendamment de leur nationalité, de recevoir la reconnaissance qu’ils méritent.

Laisser un commentaire